Les aides financières possible en maison de retraite

A ce jour, il faut savoir que le futur résident et sa famille pourront bénéficier d’aides financières pour une prise en charge complète ou partielle du séjour.

Voici les aides financières possibles :

Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA)

Lors d’une admission en EHPAD, une demande d’APA doit être faite afin de couvrir une partie du tarif dépendance fixé par l’établissement d’accueil.

L’évaluation du GIR peut se faire par le médecin coordinateur de votre résidence d’accueil ou par une équipe médico-sociale appartenant au Conseil général si votre proche est à domicile.

Des critères d’attributions devront être respectés comme par exemple l’âge (avoir plus de 60 ans), la dépendance (faire partie de l’un des groupes 1 à 4 dans la grille Aggir) ou encore la domiciliation (la résidence qui accueil votre proche devra se situer en France et avoir plus de 25 résidents).

Selon vos revenus, une participation financière peut être prise en charge par vos soins.

Vous pouvez retirer votre dossier APA en établissement sur internet (sur le site de votre Conseil général), à la mairie ou encore dans votre établissement d’accueil.

Une fois le dossier complet, la notification du Conseil général prend environ 1 mois à compter de la du dépôt de votre dossier.

L’APA peut être versée directement dans l’établissement d’accueil ou sur le compte de votre proche.

Cette allocation est versée chaque mois, au plus tard le 10 du mois.

A savoir, le ticket modérateur est à votre charge quel que soit vos revenus. Il correspond au montant du GIR 5-6 de votre établissement d’accueil.

Un conseiller de Conseil Retraite peut vous accompagner dans vos démarches (droits, calculs de l’APA …) n’hésitez pas !

L’Aide Sociale à l’Hébergement (ASH)

Cette aide est destinée aux personnes ne pouvant faire face totalement ou en partie aux différents couts d’une maison de retraite.

Généralement, ce sont les maisons de retraite publique ou encore associatives qui peuvent vous accueillir mais elles doivent être habilités à l’aide sociale du conseil départemental.

Certaines maisons de retraite privées peuvent avoir des places habilitées à l’aide sociale. Elles sont moins fréquente et parfois avec des listes d’attentes.

A savoir : si votre proche est dans une maison de retraite privée et habilitée à l’aide sociale depuis au moins 5 ans à titre payant une demande peut être faite suivant vos ressources.

La demande peut être faite par l’établissement d’accueil ou par vous-même auprès du conseil départemental.

Pour obtenir l’ASH, le résident doit avoir plus de 65 ans, résider en France et avoir des ressources inférieures au cout de l’établissement d’accueil.

Le conseil départemental peut récupérer les montants d’ASH versés.

Les aides aux logements

Les aides aux logements sont destinées à diminuer le montant des frais d’hébergement. Elles ne peuvent pas être cumulées.

L’aide personnalisée au logement (APL)

Elle concerne les résidents d’un logement qui est conventionné par l’Etat. Des conditions de ressources doivent être respectées. La structure d’accueil peut en faire la demande selon le souhait de la famille.

L’allocation de logement sociale (ALS)

Elle concerne les résidents qui ne peuvent prétendre à l’aide personnalisée au logement (APL).

La réduction d’impôt

Le résident peut bénéficier d’une réduction d’impôt sur les dépenses liées à la dépendance et à l’hébergement uniquement sur l’année qui précède l’année en cours.

A noter : les aides perçues telles que l’APA ou les aides aux logements doivent être déduites dans le calcul.

La réduction d’impôt est égale à 25% de l’ensemble des sommes liées à l’hébergement et à la dépendance. Cette réduction fiscale est plafonnée à 10 000€ par personne.

A la recherche d'une maison de retraite ?

Réponse en moins de 24H

Département de recherche
Délais

Publications récentes