Lorsque votre proche quitte  son foyer afin d’emménager dans une maison de repos, le devenir de son ancien foyer devient une question préoccupante.

Si votre proche est locataire, deux solutions lui sont données : si celui ne vivait pas seul dans son ancien foyer, il peut demander au bailleur un changement de nom du locataire ou un nouveau bail pour ce dernier. Si votre proche occupait seul le foyer, celui si devra résilier son bail avec préavis modifiable selon certaines conditions (départ anticipé en maison de retraite sur ordonnance du médecin etc..).

Au contraire votre proche est propriétaire de son logement alors il peut le mettre en vente ou le louer à d’autres personnes afin couvrir une partie ou la totalité de ses frais d’hébergements en maison de retraite. Ce complément de revenu par la location, si celui ne paye pas la totalité des frais d’hébergements dans certaines conditions, peut être cumulable avec des aides telles que l’aide sociale à l’hébergement.

 

Source : pour-les-personnes-agees.gouv.fr