Quand le maintien à domicile d’une personne âgée s’avère de plus en plus difficile pour les aidants ou l’entourage familial, la question de nécessité d’une entrée en maison de retraite se pose.

Diverses questions vint alors : dans quelle ville ? Comment bien choisir sa maison de retraite ? Ou obtenir des informations ? etc. L’un des critères primordial dans le choix de l’établissement est la proximité avec l’entourage de la personne âgée. En effet, les personnes âgées souhaitant se rapprocher géographiquement de leurs familles peuvent être prioritaire sur d’autres dossiers qui à l’inverse s’éloignent de leurs entourages. Il est fort constaté, notamment, que certaines communes privilégies l’entrée dans leurs établissement aux résidants de leurs communes et communes environnantes. Plusieurs options sont possible afin de choisir correctement une maison de retraite adaptée : sur internet grâce un annuaire interactif (pour-les-personnes-agees.gouv.fr ) ou en se rendant directement dans un Centre local d’information  et de coordination gérontologique plus communément appelé « CLIC ». Ces options permettent d’étudier les aides financières possibles et les spécificités de chaque établissement. Les maisons de retraite sont alors placées selon leur niveau de médicalisation lié au niveau de dépendance de la personne âgée selon une grille nommée « AGGIR ». Effectivement, il existe des établissements peu ou non médicalisés comme des logements-foyers, des résidences services etc. qui seront plutôt destinés à une personne GIR 4, 5 ou 6 qui relate un niveau de dépendance faible voir moindre. Puis, des établissements médicalisés comme les EPHAD et les USLD qui correspondraient aux personnes dépendantes telles que les GIR 1,2,3.

Source : 66millionsdimpatients.org