L’autonomie d’une personne âgée, est un facteur à prendre en compte dans le choix entre le maintien à domicile ou le placement en résidence.

Une personne autonome est une personne qui peut subvenir à ses propres besoins et qui est capable d’agir sans avoir recours à autrui. La difficulté peut venir de la personne concernée qui peut être dans le déni par rapport à son manque d’autonomie.

Nous allons donc vous expliquer comment reconnaître la perte d’autonomie de la personne dont vous vous souciez. En général, vous êtes la première personne qui détecte la perte d’autonomie de votre proche. Une fois la perte d’autonomie détectée, il est préférable de faire appel à votre médecin traitant ou encore un médecin spécialiste. Ils feront le diagnostic à l’aide d’une grille nommée « Autonomie gérontologie groupes iso-ressources » plus connu sous le nom de « AGGIR » qui regroupe plusieurs items mentaux et moteur (orientation, déplacement extérieur ou encore cohérence …). De plus, pour ce diagnostic, il peut être entrepris en amont à domicile, en maison de retraite ou encore dans un centre spécialisé que l’on nomme centre d’évaluation gérontologique.

Pour plus d’informations, vous pouvez contacter les instances telles que les CLIC (Centres Locaux d’Information et de Coordination) les CCAS (les Centres Communaux d’Action Sociale) ou encore le Conseil Général de votre département.

Source : « www.maisons-de-retraite.fr »

Connaitre les places disponibles et les tarifs des maisons de retraite en région parisienne sur Accueil